Dans ce numéro 8 de respect, qui sortira à quelques jours des fêtes de fin d’année, nous nous demandons ce que signifie « faire famille » en 2023. Pour le comprendre, nous avons interrogé Christophe André et Geoffroy de Lagasnerie, l’un est médecin psychiatre, l’autre est sociologue, et ils ont des réponses… très différentes. Du côté de ceux qui font, Laurent Audry, directeur d’un dispositif d’accompagnement éducatif en milieu ouvert, nous parle de ces familles qu’il reçoit, et de ce château fort qui est parfois aussi un château de cartes pour les enfants. Le Refuge, Parrains par mille, le Relais Parents Enfants, tous à leur manière essaient de faire tenir ces cellules humaines qui sont certes un refuge, mais aussi pour certains le lieu des secrets. Ça été le cas pour Arnaud Gallais, victime d’inceste et membre de la Ciivise qui nous offre une tribune sensible et puissante pour que cesse ce silence condamnant tellement d’enfants à la souffrance.








Par Antoine Leiris

Rédacteur en chef de respect

Précommander la revue respect dès aujourd'hui, c'est :

  • Explorer 96 pages de portraits, reportages, interviews pour découvrir celles & ceux qui s’engagent pour le respect des autres, des différences et de la planète.

  • Soutenir une revue engagée, indépendante et sans publicité.

Que trouverez-vous dans ce numéro ?

Un grand entretien avec Mokhtar Amoudi, qui a grandi au sein des dispositifs de l'aide sociale à l'enfance et dont le roman Les conditions idéales a été sélectionné dans la première liste du prix Goncourt. Il nous raconte son parcours difficile mais aussi lumineux.


Notre rubrique « Celles & ceux qui font » part à la rencontre des actrices et acteurs, lieux et initiatives engagés avec: Nicolas Huchet, qui développe des prothèses sur mesure chez Human Kit, la jeune équipe de C du Propre qui a développé une application révolutionnaire de gestion des déchets, Antoine Jochyms et Jasser Jebabli qui proposent des formations gratuites et apartisanes à l'engagement politique, la Maison Perchée, une association spécialisée pour les jeunes adultes vivant avec un trouble psychique, ou encore Eloa Guillotin, qui va peut-être changer le monde en rendant l'industrie aérienne plus verte.


Un dossier : Ça veut dire quoi faire famille ? 

Inauguré par des planches de célèbres bédéistes, en partenariat avec la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, notre dossier explore et questionne les initiatives et engagements pris par des associations, entreprises ou individus pour questionner le rôle de la famille aujourd'hui : 

  • Rendez-vous au Trait d'Union, un lieu de vie qui accompagne des adolescentes devenues mères ou sur le point de le devenir. 

  • L’association Parrains par Mille, qui crée des binômes entre un enfant ou un jeune et un bénévole, avec des temps qui permettant à chacun de s’épanouir.

  • Une enquête sur ces citoyennes et citoyens qui disparaissent sans donner signe de vie à leur famille. Le droit à la disparition existe et nous en parlons aussi.

MANIFESTE RESPECT

Respect : n. m. (latin respectus)

  • Sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards ; Manquer de respect à quelqu’un.
  • Considération que l’on a pour certaines choses ; Le respect de la parole donnée.

Source : Larousse.fr 

Étymologiquement, le respect est le fait de se retourner pour regarder ; il implique un effort d’attention vers autrui, associé à la reconnaissance d’une dignité égale. En philosophie, Kant est l’un des premiers à avoir défendu cette notion. Pour lui, le respect est avant tout le sentiment de la dignité de la nature humaine : en respectant la dignité des autres, dans toutes leurs différences, nous nous interdisons de les juger. Comprendre le potentiel et la force du respect, c’est reconnaître sans condition la dignité humaine.

Au-delà même de la tolérance qui, elle, n’exclut ni le mépris ni la pitié, le respect lutte et agit en vertu de la dignité humaine et de la bienveillance.

Approcher début 2022 la notion de respect, et donc celle de dignité, conduit à poser un acte d’engagement au cœur de ce moment clé de transition de notre époque.

Alors que le débat démocratique insiste souvent sur l’absence de projet collectif, sur ce qui sépare les « communautés », tout en faisant l’apologie des libertés individuelles au détriment du commun, il semble indispensable de poser en valeurs cardinales le respect et la dignité, sous toutes leurs formes, à commencer par le respect de la différence.

Appuyé sur une histoire forte et exigeante, le nouveau magazine respect porte haut les couleurs du respect des autres, de la différence, de toutes et tous, c’est-à-dire de la différence en termes d’âge, de genre ou de sexe, d’orientation sexuelle, de handicap, de croyances, d’opinions, d’origine sociale, culturelle, économique…

Et dans la continuité de cet axe fondamental, le respect s’étend à tout ce qui nous entoure, à l’ensemble des sujets du temps présent au cœur desquels s’inscrit l’engagement, sous toutes ses formes.

Il s’agit ainsi :

  • Du respect des autres
  • Du respect de la différence
  • Du respect de l’environnement
  • Du respect du débat démocratique
  • Du respect des enjeux sociaux
  • Du respect des territoires

Du respect de l’entreprenariat lorsqu’il est sincèrement orienté vers son impact sur l’humain et sur la planète.

Le magazine respect s’incarne par des visages, des mouvements, des aspirations et prend la parole en la donnant à des voix uniques, singulières et collectives, rassemblées à travers des récits, des manifestes, des exclamations.

Être différent n’est ni une bonne ni une mauvaise chose. Cela signifie simplement que vous êtes suffisamment courageux pour être vous-même. (Albert Camus)

En France, le respect de la dignité humaine a été érigé en principe à valeur constitutionnelle par la décision du Conseil constitutionnel du 27 juillet 1994.

Inscrivez-vous à notre newsletter