Sextoys
Crédit : Cottonbro / Pexels

La petite histoire du vibromasseur

En partenariat avec :

Massages plus ou moins intenses, va-et-vient, succion… L’art d’utiliser les vibrations pour se faire du bien ne date pas d’hier. Du marteau de Granville au vibro safe et inclusif, voici la petite histoire non exhaustive du vibromasseur…

1883 : l’orgasme sur ordonnance

Le marteau de Granville

Au XIXe siècle, le corps médical est persuadé que l’hystérie féminine provient d’un désir sexuel inassouvi. Pour soulager les crises, la solution est toute trouvée : l’orgasme sur ordonnance. Un médecin anglais, le docteur Joseph Mortimer Granville, invente le premier modèle de vibromasseur, en 1883.

Le nom de ce premier sextoy à usage médical ? Le marteau de Granville. Pas très attrayant… Ce percuteur mécanique à ressort ressemblait davantage à un outil de torture moyenâgeux qu’à un objet stimulant le plaisir charnel…

1920 : un objet du quotidien

Publicité pour un vibromasseur

Le saviez-vous ? Dans la première moitié du XXe siècle, le vibromasseur évolue et passe rapidement d’un objet médical à un objet commercial…

Le premier modèle de vibromasseur portatif apparaît dans les années 20. Il devient même le cinquième appareil électroménager le plus vendu aux États-Unis, après la machine à coudre, le ventilateur, la bouilloire et le grille-pain… Les publicités promettent alors à chaque femme « la quintessence de la jeunesse éternelle », grâce à cet objet vendu par correspondance et présenté comme un masseur corporel.

1990 : l’effet Sex & the City

Sex & the City

Si les réunions sextoys se démocratisent dans les années 90, c’est en grande partie grâce aux héroïnes de Sex & the City. Cette série cultissime aborde la sexualité avec une liberté inédite à la télévision, et banalise l’utilisation du sextoy. Les femmes revendiquent le droit à la jouissance, sans tabou, et différentes formes d’objets apparaissent pour varier les plaisirs : succion, stimulation vaginale, du clitoris ou anale… En solo ou en couple, on ose, on découvre, et ça fait du bien !

2022 : votre vibro remboursé par la sécu ?

L’utilisation régulière d’un vibromasseur aurait de nombreuses vertus sur la santé des femmes : diminution des douleurs vaginales, renforcement du périnée, réduction du stress… C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs américains et parue début 2022 dans la revue scientifique The Journal of Urology. Ils en concluent que l’utilisation d’un vibromasseur devrait être prescrite par les médecins.

One dildo a day keeps the doctor away !

Un autre constat est qu’il y a un manque d’éducation et d’accompagnement sur l’utilisation de ces outils de bien-être sexuel. En un an, le nombre de patients pris en charge dans les services d’urgence américains, pour des accidents avec des accessoires érotiques, passe de 1 700 à plus de 2 500, soit le double depuis 2007, d’après les données recueillies par la Consumer Product Safety Commission[1]. Cause avancée : la sortie du premier tome de la saga littéraire 50 Nuances de Grey.

C’est la valeur ajoutée de la marque fyne., lancée par un couple en 2020 et qui propose notamment un vibromasseur flexible appelé Olly*. Il est accompagné d’un magazine de 36 pages centré autour d’un guide d’accompagnement à la première utilisation. Au-delà d’éviter une visite gênante aux urgences, le magazine offre une découverte ludique et éclairée du bien-être sexuel, en solo ou en duo.
Olly est livré avec son câble et dans son pochon en lin, est waterproof et rentre parfaitement (et discrètement) dans une valise pour l’été. A bon entendeur !

*profitez de 15 € de réduction sur l’achat d’un Olly (magazine fyne. et chargeur inclus) avec le code RESPECT15 sur le site itsfyne.com).


[1] https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/histoire/lhistoire-du-sex-toy-en-cinq-dates_2644490.html

MANIFESTE RESPECT

Respect : n. m. (latin respectus)

  • Sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers ; manifestations de ces égards ; Manquer de respect à quelqu’un.
  • Considération que l’on a pour certaines choses ; Le respect de la parole donnée.

Source : Larousse.fr 

Étymologiquement, le respect est le fait de se retourner pour regarder ; il implique un effort d’attention vers autrui, associé à la reconnaissance d’une dignité égale. En philosophie, Kant est l’un des premiers à avoir défendu cette notion. Pour lui, le respect est avant tout le sentiment de la dignité de la nature humaine : en respectant la dignité des autres, dans toutes leurs différences, nous nous interdisons de les juger. Comprendre le potentiel et la force du respect, c’est reconnaître sans condition la dignité humaine.

Au-delà même de la tolérance qui, elle, n’exclut ni le mépris ni la pitié, le respect lutte et agit en vertu de la dignité humaine et de la bienveillance.

Approcher début 2022 la notion de respect, et donc celle de dignité, conduit à poser un acte d’engagement au cœur de ce moment clé de transition de notre époque.

Alors que le débat démocratique insiste souvent sur l’absence de projet collectif, sur ce qui sépare les « communautés », tout en faisant l’apologie des libertés individuelles au détriment du commun, il semble indispensable de poser en valeurs cardinales le respect et la dignité, sous toutes leurs formes, à commencer par le respect de la différence.

Appuyé sur une histoire forte et exigeante, le nouveau magazine respect porte haut les couleurs du respect des autres, de la différence, de toutes et tous, c’est-à-dire de la différence en termes d’âge, de genre ou de sexe, d’orientation sexuelle, de handicap, de croyances, d’opinions, d’origine sociale, culturelle, économique…

Et dans la continuité de cet axe fondamental, le respect s’étend à tout ce qui nous entoure, à l’ensemble des sujets du temps présent au cœur desquels s’inscrit l’engagement, sous toutes ses formes.

Il s’agit ainsi :

  • Du respect des autres
  • Du respect de la différence
  • Du respect de l’environnement
  • Du respect du débat démocratique
  • Du respect des enjeux sociaux
  • Du respect des territoires

Du respect de l’entreprenariat lorsqu’il est sincèrement orienté vers son impact sur l’humain et sur la planète.

Le magazine respect s’incarne par des visages, des mouvements, des aspirations et prend la parole en la donnant à des voix uniques, singulières et collectives, rassemblées à travers des récits, des manifestes, des exclamations.

Être différent n’est ni une bonne ni une mauvaise chose. Cela signifie simplement que vous êtes suffisamment courageux pour être vous-même. (Albert Camus)

En France, le respect de la dignité humaine a été érigé en principe à valeur constitutionnelle par la décision du Conseil constitutionnel du 27 juillet 1994.

Inscrivez-vous à notre newsletter